0

Nous souhaitons réaliser cet article dans le but de vous donner toutes les explications nécessaires afin de comprendre au mieux le déroulement de cette enquête.

Dans les médias, il est dit que des associations tentent de sauver cet animal depuis quelques mois (…) l’association Les Coussinets Du Médoc a été informée de ce problème en date du 02/11/2020 à 16:08 par mail.

C’est pourquoi nous n’avons pas pu intervenir avant ce signalement.

Il y a quelques jours, l’association Vénus nous a sollicité pour proposer son aide dans nos actions. Nous avons accepté.

Dans cette histoire, l’association LCDM* s’est occupée de la partie juridique pour le retrait de l’animal.

l’association Vénus, quant à elle, devait s’occuper des soins ainsi que du remplacement de Malika.

 

Une action coordonnée

sauvetage

En ce jour, 11/11/2020 à 10 h

l’association Vénus en présence de la police municipale s’est rendue sur place pour récupérer Malika (suite aux échanges avec le détenteur).

C’est alors que l’histoire prend une autre tournure (…) nous apprenons 20 minutes avant cette intervention que l’animal appartiendrait en réalité à une association dans le 33 ( 4 pattes en détresse). Malika ne serait pas au nom de Monsieur X.

Une fois sur les lieux, le détenteur admet être famille d’accueil pour cette association et dont il possède la garde depuis décembre 2019.

L’association Vénus maintient donc son action et effectue un contrôle de la puce électronique.

Il s’avère que l’animal est bien au nom de l’association quatre pattes en détresse du pian Médoc.

Les complications

C’est alors que la présidente de cette association exige la restitution de Malika.

Suite aux nombreux échanges afin de comprendre réellement ce qu’il s’est passé.

L’association quatre pattes en détresse nous informe que l’animal était sous contrat en famille d’accueil chez monsieur et madame X.

Toutefois d’après la présidente de l’association le contact avec la famille d’accueil s’est rompu en août 2020 (dernier sms). C’est alors que l’association a perdu la trace de l’animal suite à un déménagement. (…)

sauvetage

L'inaction de l'association Quatre pattes en détresse

L’association LCDM* ne comprend pas la gestion de cette situation de la part de l’association 4 pattes en détresse.

La présidente de 4 pattes en détresse, n’a nullement déclaré le vol de ce chien à la gendarmerie alors que Malika est présentement au nom et sous la responsabilité de cette même association.

La présidente n’a pas non plus déclaré l’animal auprès des services de l’icad comme étant volé.

Face à cette incompréhension ou faute de suivi. À notre vif regret, Malika a réintégré l’association du Pian Médoc. Elle est actuellement placée en chenil.

L’association Vénus avait proposé une famille d’accueil qui pouvait s’occuper du chien. En dormant au chaud dans une habitation tout en éprouvant un contact humain indispensable suite à ces événements.

Malheureusement, le chien ne dépendant pas de nos associations, nous ne pouvons rien faire de plus. La juridiction de cet animal devra être assumée par son détenteur légal à savoir l’association quatre pattes en détresse.

La cagnotte ?

Il faut savoir que la cagnotte a été organisée par le témoin Agathe (qui n’est pas membre de l’association LCDM*). Le but de la cagnotte était d’après les dires du témoin : pour racheter l’animal à son pseudo-propriétaire (Monsieur X).

Suite à notre explication que nous ne pouvons pas récompenser un acte de maltraitance avec une compensation financière. C’est de là que la cagnotte a été détournée de son contexte pour subvenir aux besoins de l’animal.

Les Médias ?

Les articles ne sont pas réalisés à la demande de l’association Les Coussinets Du Médoc (LCDM).

Le témoin ne concevant aucune solution pour la sauver avant notre premier échange a alors pris attache avec les médias pour faire avancer les choses.

Nous avons tout simplement répondu aux questions des journalistes LCDM*.

Que va devenir la cagnotte ?

Au départ, ce sauvetage visait un particulier, alors qu’en réalité, c’est une association qui en est responsable. En conséquence de quoi suite aux concertations et d’un commun accord avec l’association Vénus, nous avons préconisé au témoin (organisateur) d’annuler cette cagnotte et donc d’effectuer le remboursement à tous les donateurs.

sauvetage

Un sauvetage réussi

Conclusion: l’association Vénus, ainsi que Les Coussinets Du Médoc ont travaillé simultanément et efficacement ! Notre objectif a été atteint, Malika n’est plus au domicile de cette famille d’accueil. L’enquête a été résolue en l’espace de quelques jours.

Le cauchemar de Malika est à présent terminé.

 

*Malika a été restituée à l’association Quatre pattes détresse

Veuillez trouver quelques photos lors du sauvetage avec l’association Vénus

 

Liens :

1er article France 3 Aquitaine : Lien

Association Vénus

Association Les Coussinets Du Médoc

D'ACCORD

Suivez-nous